Herbert Kannegiesser GmbH

Notre historie

La fondation de la société

Notre société a été crée en 1948 par l’ingénieur diplômé Herbert Kannegiesser, qui travaillait à la fin de la guerre dans l’industrie aéronautique. Avec quatre collaborateurs, il commençât, dans un baraquement, à fabriquer des machines à repasser pour l’industrie du vêtement près de Vlotho en Westphalie, qui était à l’époque un haut-lieu dans ce domaine. Les presses de repassage pour chemises sont vite devenues la spécialité de la jeune entreprise et furent la base de sa renommée internationale.

Où que l’on se soit trouvé dans le monde – de Hongkong au Brésil, de la Russie à l’Afrique du Sud – et où les chemises étaient repassées à la machine, on pouvait être certain qu’il s’agissait de machines Kannegiesser. La société est restée dans ce créneau pendant des dizaines d’années sans réel concurrent. Irma Kannegiesser, l’épouse du fondateur de l’entreprise, composa les premières bases du réseau mondial de représentants Kannegiesser.

A partir de 1950, des presses à chemises spécialement développées trouvèrent également leur place dans les blanchisseries et se heurtèrent à des marques comme Kleindienst, Brown, Ajax ou Prosperity qui étaient déjà établies dans le secteur. L’intégration dans l’industrie vestimentaire d’une part et dans le secteur du lavage d’autre part a marqué la suite du développement de l’entreprise.

Les débuts prospères

Après une croissance très rapide pour atteindre un chiffre d’affaires annuel de 25 MDM et un nombre de 180 employés, en 1961, le marché mondial de la chemise, du lavage et également celui de l’industrie vestimentaire s’effondrèrent de manière brutale. Dans les années 60, la société connut une période de crise. Il fut alors décidé d’élargir le programme de production. Kannegiesser devint alors le pionnier de la technologie de fixation pour l’industrie vestimentaire. Pendant plusieurs décennies, dans de nombreux pays comme les Etat-Unis par exemple, la marque Kannegiesser était le synonyme par excellence pour la machine à fixer : celui qui parlait de sa Kannegiesser parlait de sa machine à fixer. Le programme pour les blanchisseries a été également développé de manière systématique et Kannegiesser fût vraiment le spécialiste dans le domaine de la finition des blanchisseries modernes.

Internationalisation

En 1970, le fondateur de l’entreprise, Herbert Kannegiesser tomba gravement malade et transmit la direction de la société à son fils Martin âgé de 27ans. Ce dernier devint également détenteur de l’entreprise, au début de l’année 1974, suite à la mort prématurée de son père. Sa mère Irma maintint son activité au sein de la société jusqu’en 1980. Elle continue cependant encore à suivre de près l’activité de l’entreprise avec beaucoup intérêt et d’engagement.

L’internationalisation de l’entreprise a été poursuivie de manière conséquente et les programme de production ont été élargis.

Kannegiesser a toujours adhéré au concept de solutions par systèmes complets. Le début réel de cette activité remonte à 1978 avec les lignes à mannequins, avec le tunnel de finition comme clef de voûte. Dans ce domaine Kannegiesser devint le leader en Europe, position qu’il maintient encore à ce jour.

Système intégral

En 1983, Kannegiesser présenta le « train de repassage d’un seul tenant“ » et marqua ainsi la fin d’une ère dans laquelle les fabricants de calandres et de machines « auxiliaires » opéraient séparément.

Le changement structurel et technologique prononcé de plus en plus fortement dans le domaine du lavage, poussa Kannegiesser à prendre la décision de considérer la blanchisserie comme un système intégral. Ainsi, il fallut trouver la solution pour arriver à un programme complet intégrant tous les composants de la technologie d’une blanchisserie industrielle.

En 1990, après la réunification, l’entreprise Textima à Aue / Sachsen devint un constructeur de calandres très compétitif grâce à son savoir faire. Aujourd’hui, cette entreprise est connue sous le nom de Kannegiesser Aue GmbH (SARL).

En 1996, la Kleindienst Wäschereitechnik GmbH (SARL) de Augsburg fut rachetée et restructurée pour donner naissance à une entreprise spécialisée et très productive dans le secteur de la technologie de transport (convoyeurs notamment).

En 1998, les sociétés Passat et Pharmagg intégrèrent le groupe Kannegiesser.

Jusqu’à la fin des années quatre-vingt, Passat était l’une des marques majeurs dans le secteur de construction de machines à laver, dans la conception de technologies modernes pour séchoirs et elle était pionnier de concepts de lignes de lavage ayant eu beaucoup de succès, comme le Poensgen-PWZ ou l’Archimedia. Aucun fabricant de trains de lavage ne peut certifier sa présence mondiale par plus d’installations que la société Passat.

En 2005, Kannegiesser a acquis à 100% les parts de l’entrepris Ducker Engineering  Limited et a intégré ainsi les deux usines de Kendal et de Banbury dans le groupe Kannegiesser.

Actuellement, Kannegiesser offre à ses clients, en tant que partenaire en technologie de blanchisserie, une gamme complète d’équipements de blanchisserie industrielle.